English   


Les bahá'ís d'Ottawa viennent de divers horizons, réunis par une croyance commune dans l'unité de l'humanité et l'unité de la religion. Nous travaillons avec d'autres pour devenir une force de changement positif, en appliquant les enseignements bahá'ís pour parvenir à une communauté plus juste, pacifique et unifiée.
La Foi baha'ie de A à Z

Semaine n ° 4: "E"
Voir toutes les semaines ici.



Le soleil donne la vie aux corps physiques de toutes les créatures terrestres; sans sa chaleur, leur croissance et leur développement s'arrêteraient, ils dépériraient et mourraient. Il en va de même pour les âmes humaines: les rayons du Soleil de Vérité sont nécessaires à leur développement pour les éduquer et pour les soutenir. Ce que le soleil donne au corps de l'homme, le Soleil de Vérité le donne à son âme.





En plus de prières individuelles et de la méditation, les communautés bahá’íes tiennent des réunions de prières ordinaires pour le recueillement collectif. Ces rencontres unifient les gens dans la prière et éveillent leurs sensibilités spirituelles. Parce que la Foi bahá’íe n’a pas de rites ni de clergé, les rencontres de prières ont souvent lieu dans une maison privée ou dans un endroit public et leur forme varie. Au cœur de ces programmes se trouvent la prière et la réflexion sur les écrits sacrés et souvent la musique, les chansons et la poésie en font partie. apprendre encore plus...






Les cercles d’étude sont des regroupements de personnes qui étudient les écrits bahá’ís de façon systématique dans le but d’approfondir leur compréhension. Ils consistent de discussions de groupes structurées au sujet d'extraits des écrits bahá’ís favorisant une réflexion de nos raisons d’êtres morales et de nos capacités de service. Les participants suivent une série de cours qui élaborent divers thèmes des écrits bahá’ís tels que la prière, l’éducation des enfants et la vie des personnages principaux de la Foi bahá’íe. apprendre encore plus...





Les classes d’enfants bahá'íes sont offertes à tous les enfants âgés de 6 à 10 ans dans le but d’offrir une éducation spirituelle et un développement moral. L’objectif des classes est d’inspirer chaque enfant à aimer la famille humaine diversifiée ainsi que de cultiver chez eux un caractère méritoire. Elles sont guidées par la croyance bahá’íe que les enfants sont des êtres nobles au grand potentiel pouvant participer avec droiture et activement dans leur communauté. apprendre encore plus...





Les préadolescents – c'est-à-dire les jeunes âgés de 11 à 14 ans – traversent une étape de vie sérieuse – lorsqu’ils définissent leur identité et leurs valeurs. Les groupes de préadolescents organisés par la communauté bahá’íe abordent les besoins des jeunes en les aidant à développer une forte identité morale ainsi que les habilitant à contribuer au bien-être de leurs communautés. apprendre encore plus ...






March 2020

Due to the on-going COVID-19 (Coronavirus) situation,
all events at the Ottawa Bahá'í Centre
have been cancelled or postponed until a future date.

Thank you for your understanding
and please keep safe.






7 août 2020

CRISES DOUBLE : PANDÉMIE ET CHANGEMENT CLIMATIQUE

par Jay Howden

En janvier, la série Grandes idées d’Ottawa a commencé d’une manière qui semble maintenant remarquable - en personne dans un étage supérieur bondé et accueillant du Centre Bahá’í sur l’avenue McArthur. Diana Cartwright, analyste des technologies propres à Affaires mondiales Canada, a parlé de la manière dont les enseignements de Bahá’u’lláh, fondateur de la foi bahá’íe, et la réponse mondiale à ces derniers, se rapportent au changement climatique. Récemment, elle a partagé d'autres réflexions sur la façon dont cette urgence a été compliquée par Covid-19.



« Pourquoi tout semble s'effondrer ? » se demanda-t-elle rhétoriquement. Les processus jumeaux, dans cette ère mouvementée, détruisent d'une part les normes et les institutions de la société ; de l'autre, les bases sont en train d'être posées pour un nouvel ordre dans le monde. Inévitablement, le processus destructeur est plus bruyant et photogénique, mais Mme Cartwright a fait valoir que la pandémie de coronavirus et la perturbation climatique en cours montrent que de vieux concepts fatigués nous empêchent de faire face aux problèmes au niveau de la planète. Ces deux urgences clarifient également les fondements du progrès, en particulier la reconnaissance de l'unicité et de l'interdépendance de l'espèce humaine.

Mme Cartwright a proposé une analogie : nous vivons dans une vieille maison décrépite. Problèmes structurels majeurs. Beaucoup aiment le vieil endroit. Certains travaillent dur pour le rendre habitable. Mais ça s'ébranle. Les enseignements de Bahá’u’lláh offrent le plan d’établissement d’un nouveau bâtiment merveilleux, dont les fondations sont solides et dont les équipements peuvent nous accueillir tous avec justice et beauté…

Covid-19 et la folie climatique ont révélé les faiblesses de la « maison » de notre ordre mondial actuel : ni l'un ni l'autre ne respecte les frontières nationales, et les deux prospèrent sur une pensée égoïste, étroite et exploiteuse. En outre, les deux crises soulignent notre besoin d'une plus grande humilité, d'une action contre les injustices raciales et autres, et de rigueur scientifique. Mais l'urgence climatique reste un défi beaucoup plus important. Il est moins visible, plus sujet à des préjugés anti-scientifiques et corporatistes, et beaucoup plus facile à retarder pour le toujours tentant « un autre jour ». apprendre encore plus ...



27 juillet 2020

COMMENT FAIRE FONCTIONNER LE MONDE POUR 11 MILLIARDS DE PERSONNES

Conférence de Paul Hanley

Dans le cadre de la série Grandes idées (Big Ideas), le vendredi 19 juin, Paul Hanley, chroniqueur environnemental de longue date au StarPhoenix de Saskatoon, a donné une conférence Zoom sur la façon de faire fonctionner le monde pour 11 milliards de personnes à partir de son livre, Eleven. Assisté par une cinquantaine de participants, dans une présentation fascinante et réfléchie, soutenue par des diapositives de haute qualité et même une courte vidéo, Paul nous a montré deux faces de la pièce humaine, celle de la désintégration et de l'intégration et comment celles-ci peuvent être transformatrices.



Dans un premier temps, Paul a donné un large aperçu des éléments négatifs qui affligent le monde en ce moment : catastrophes environnementales, pandémies, perte de biodiversité, crises financières, inégalités raciales et entre les sexes, et dépendance à la production de viande, le bétail dépassant de 3 à 1 les humains, pour n'en nommer que quelques-uns.

Paul a couvert un certain nombre de statistiques fascinantes, telles que le fait qu'autrefois il fallait 10 000 générations pour atteindre une population d'un milliard d'habitants en 1400 CE, il faut maintenant moins d'une génération pour en ajouter un autre milliard. En conséquence, notre empreinte écologique nous amène à dépasser la capacité de la terre de 60%. Une grande partie de notre richesse, (ou dans ce cas, sans prospérité), est le résultat d'une croissance matérialiste sans entraves et non durable qui cause plus de problèmes qu'elle n'en résout.

Il a ensuite fait valoir que trois protagonistes sont nécessaires pour transformer le monde en une forme plus durable, équitable et unifiée. Le premier est l'individu, dont les actions positives et la conscience de son environnement entraînent des changements tant sur le plan environnemental, social que spirituel. Comme Bahá’u’lláh, le fondateur de la foi bahá’íe l’a révélé : « Que votre vision embrasse le monde entier ». Le second concerne les communautés, où la société civile participe davantage à amener les quartiers et les villes vers une plus grande durabilité et à transformer les consommateurs en pro sommateurs, directement impliqués dans les énergies renouvelables et la production alimentaire humaine. Actuellement, il y a 800 millions d'agriculteurs / jardiniers urbains dans le monde. Les troisièmes protagonistes sont des institutions – comme les Nations Unies, ou des gouvernements avant-gardistes comme au Bhoutan, où ils se concentrent sur le bonheur national brut, ou la Nouvelle-Zélande, dont le modèle économique est basé sur le bien-être de ses citoyens. apprendre encore plus ...



L'aube de la lumière dépeint plusieurs individus de différents continents alors qu'ils racontent leur propre recherche personnelle de la vérité et du sens. Ils partagent leur découverte que Dieu a envoyé deux manifestations divines - le Báb et Bahá’u’lláh. Regardez ou téléchargez le film ici.



Le monde baha'i attendait avec impatience le deuxième bicentenaire historique de l'histoire bahá'íe. Octobre 2019 a marqué le 200e anniversaire de la naissance du Báb, précurseur et annonciateur de la foi bahá'íe. Visitez le site Web ici.



Il y a une histoire qui se déroule. C'est une histoire du progrès de l'humanité à travers l'histoire, propulsée par les enseignements des Messagers de Dieu qui ont guidé l'humanité à travers ses étapes de développement, et maintenant à l'aube de sa maturité. Regardez ou téléchargez le film ici.



Le monde baha'i attendait avec impatience le deuxième bicentenaire historique de l'histoire bahá'íe. Octobre 2019 a marqué le 200e anniversaire de la naissance du Báb, précurseur et annonciateur de la foi bahá'íe. Suivez notre série spéciale sur la "Vie de la série Báb Cameo". Commencez la série de onze pièces ici.


 Centre bahá'í d'Ottawa
211 av. McArthur K1L 6P6
Tél. : 613-742-8250
 Carte 


Accueil    Contactez-nous    Plan de site

© L'Assemblée spirituelle locale des bahá'ís d'Ottawa, Canada